Dr C.Martin-Krumm chercheur universitaire

Qu’appelle-t-on la “psychologie positive” et en quoi peut elle être utile à chacun dans son quotidien ?
De manière triviale, la “psychologie positive” est la science du bonheur. Plus précisément, elle est définie comme l’étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des personnes, des groupes et des institutions. Elle permet donc à chacun, dans différents environnements, individuellement ou collectivement, de trouver des moyens de s’épanouir.

Grâce aux avancées de la science moderne, les neurosciences et la psychologie positive permettraient de faire évoluer nos attitudes et nos anciennes façons de faire, en mieux ?
Tout à fait. Les avancées scientifiques dans ces domaines permettent de mieux comprendre comment certaines variables interagissent et permettent de tester des modèles sophistiqués. L’intérêt est de repérer par exemple quelles sont les variables qui sont des causes et celles qui sont des conséquences. En retour, les stratégies d’intervention sont mieux calibrées en fonction des demandes de la personne. Conséquence ; agir sur les causes peut s’avérer déterminant pour modifier les conséquences.


Pourquoi ne s’y intéresse-t-on que maintenant ? Quel avenir peut-on lui prédire ?

Parce que le moment est venu de se pencher sur une autre approche que la seule prise en charge de la souffrance humaine, même si lui apporter des solutions est bien entendu très important. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de la psychologie positive. Des thérapies fondées sur des approches issues de la psychologie positive existent… Mais l’un de nos objectifs est aussi de permettre aux personnes de trouver des conditions à leur épanouissement personnel ou à leur fonctionnement optimal, et donc de dépasser la seule prise en charge de la souffrance. Le modèle de la santé fondé sur la prise en charge de la maladie ayant montré ses limites dans le monde du travail par exemple, d’autres modèles fondés sur la santé et la promotion du bien-être des personnes ont donc un avenir prometteur. La psychologie positive s’inscrit résolument dans cette perspective.

Chacun peut s’y initier ? Des conditions d’études ou des pré requis sont-ils nécessaires pour suivre vos formations à l’Ecole du Positif ?
Moyennant un accompagnement individuel lors de l’initiation, chacun peut très rapidement devenir autonome dans l’acquisition des habiletés ou techniques requises afin d’augmenter son niveau de bonheur personnel dont on présume qu’il se généralisera à son entourage. Cette logique dépasse donc largement l’intérêt personnel et bénéficie à l’environnement proche, famille, contexte professionnel et autre…

Voir toute la catégorie Interview.