Positive attitude

Comportements d’heureux

La théorie du feedback corporel nous enseigne l’impact du corps, avec nos gestes et nos postures, sur notre cerveau. Le corps envoie des signaux au cerveau qui les interprète comme une donnée. Pour Jacques Lecomte, docteur et spécialiste en psychologie positive, exprimer une émotion physique en augmente l’intensité perçue: relâcher les sourcils, ouvrir les mains ou sourire conduit les individus à vivre plus insensément la joie. Il s’agit, ici, de l’influence du corps sur nos émotions: le relâchement des tensions physiques semblent modifier le cerveau. Le Docteur Kataria, à l’origine du mouvement des clubs de rire est affirmatif : “on ne rit pas parce qu’on est heureux, on est heureux parce qu’on rit”.

L’importance du corps sur le cerveau

Dans une étude expérimentale de Finzi et Wasserman (2006), les chercheurs ont bloqué l’expression les émotions négatives du visage de 10 femmes cliniquement déprimées pour qui les traitements pharmacologiques et psychothérapeutiques n’avaient plus d’effet. Deux mois plus tard, les traits et signes de tensions neutralisés, 9 des 10 participantes n’étaient plus déprimées. Cette étude reste expérimentale mais les résultats sont stupéfiants.
Reprenant notamment Jacques Lecomte, le sourire et les rires, même lorsqu’ils sont simulés procurent bien souvent un sentiment de bien-être : notre cerveau interprète le signal comme celui d’une véritable émotion. Et nos humeurs & émotions conditionnent nos journées…

Voir toute la catégorie Laboratoire.